Confection « grand format »

Posté le 8 juillet 2014 par atlanta86 dans Grand format

Ce second article sera destiné à l’une des activités principales d’ATLANTA : la confection grand format.

Encore du « grand format » ?! Eh, oui ! Pourquoi toujours parler de « grand format » ?

Parce qu’ATLANTA est l’une des rares sociétés à pouvoir confectionner ce type de bâche! En effet, il  faut savoir que celles-ci ont souvent des dimensions hors normes, comme vous avez pu le constater dans le précédent article. Non seulement, il faut avoir la place pour confectionner ce type de bâche mais il faut aussi, posséder le savoir-faire, les compétences, les machines adéquates, etc… Cela tombe à pic, car ATLANTA possède tous ces critères !

Concernant les machines, la société dispose :

  • D’une Miller 112 cross Seamer, qui permet de souder (à air chaud) des bâches et toiles à une vitesse inégalable : soudure de 5 cm par 10 mètres en moins d’une minute ! L’avantage de ce type de soudure est la rapidité d’exécution, mais aussi la qualité du produit fini. L’air chaud n’altère pas les encres imprimées et ne déforme pas les bâches.
  • De machines à poser les œillets (laitons, plastiques). Celles-ci peuvent être automatiques ou manuelles.
  • Des machines à souder portable : Triad (fer chaud)
  • Des machines à coudre
  • etc…

ATLANTA possède surtout un savoir-faire, des compétences et de l’expérience dans le domaine de la confection grand format. Quelques exemples ci-dessous :

Bâche Dunlop – 2 fois 500 m² – au circuit des 24 h du Mans

Confection

Confection d’une bâche « grand format » à l’atelier de Paris. 

louis-vuiton-confection-300x225 bâche dans Grand format

Confection d’une bâche de 1425 m² pour les galeries Lafayette.

galleries-lafayette-001-300x225 Dunlop

Toute l’équipe d’ATLANTA vous souhaite une bonne lecture.

Répondre

D'autres nouvelles

RERU - Big Bang Territorial |
Englishman13456 |
Playagain |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Regieprofits25
| Lesmordusdumotchien - leblog
| Vous cliquez et vous encaissez